JACQUES MITSCH .TV

Après des études à l’école maternelle du Pont-du-Las à Toulon puis à l’école primaire du Champ-de-Mars sous la tribune du stade Mayol, il poursuit des études agricoles et scientifiques à Toulouse.

Après 3 ans de réflexion et un stage intensif dans l’Art Approximatif et Négligé en Aveyron, il reprend des études pour apprendre le cinéma.

Numériser

PREMIER FILM VU AU CINÉMA

robin puzzle

POUR EN SAVOIR UN PEU PLUS:

Il a fait des études de biologie puis de cinéma (ESAV Toulouse) et travaille régulièrement pour la télévision (France 3Canal+ et ARTE) depuis 1985, notamment pour des documentaires.

Il a réalisé une quinzaine de court-métrages.

Après avoir reçu deux prix à l’occasion du 28e Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand en 2006 pour son film Le Mammouth Pobalski (prix du public et prix Attention Talent), et après avoir été nommé une première fois en 1992 pour son documentaire Herman Heinzel, ornithologueLe Mammouth Pobalski, a été nommé aux César du cinéma en 2007, dans la catégorie meilleur court-métrage.

“ La force comique de Jacques Mitsch se situe entre un humour intemporel, lunaire, à la Tati, et une fantaisie débridée, plus rabelaisienne […] Lorsqu’un genre s’avère trop étroit pour lui permettre de s’exprimer pleinement, Jacques Mitsch n’hésite pas à inventer des genres, tel le docupérette (documentaire doublé de l’opérette) pour raconter l’histoire d’un père tyrannique envers sa fille. Le travail des musiciens, l’accordéon, les différents paroliers (chansons et fiction) et le ton faussement documentaire donnent le la : Jacques Mitsch est un chef d’orchestre qui parvient à créer une harmonie avec des instruments pourtant discordants. Mettre en scène, c’est pour lui rechercher le point de décalage dans le langage cinématographique qui permettra de faire surgir l’univers poétique, quelque part entre la réalité et l’imaginaire” .  Sylvie Delpech – BREF (2007)

QUELQUES REPÈRES

tati
Blow_Up_66

Sergio_Leone 2